Bienvenue

Un co-journal, késako ?

Bienvenue sur le blog partagé commeuncollectif, dédié à l’actualité  des déchets et de l’environnement. Notre actualité, mais aussi et surtout : la vôtre ! Un journal collectif, en somme. Un co-journal. Vous souhaitez partager une information relative à votre structure, vos missions  ?  Vous recherchez une autre collectivité pour réaliser conjointement une action de communication ? Bravo, vous avez compris le but de notre journal.

En bonus ? Nous vous présentons ici un ensemble de campagnes de communication accessible (et adaptable) en rachats de droits.

Attention : le ton est ici volontairement engagé. Comme nous !

Broyeur vert

BROYEZ DU VERT

Depuis la règlementation interdisant, à juste titre, le brûlage à l’air libre des déchets verts, les végétaux constituent des tonnages importants en déchèterie. Avec des conséquences lourdes en terme de bilan carbone induit. Pour limiter la casse, le SICTOM du Guiers a lancé une campagne de sensibilisation des usagers directement en déchèterie. Un ensemble d’affiches apposées sur les bennes à déchets verts : biodiversité, broyage, paillage ou mulching… toutes les techniques de recyclage des végétaux at home !

Poubelle la vie

LA VIE EN SAC

La Communauté de Communes de l’Oisans a osé ! Une campagne de presse décalée pour aborder un problème récurent sur la période touristique : le fait que la grande majorité des visiteurs attendent le dernier jour des vacances pour sortir leur poubelle, engendrant saturation des conteneurs et augmentation des camions de ramassage sur les routes… 

Budget serré

début d'année, budget serré ?

Manuel du compostage en partage, guide du tri, campagne de recyclage des déchets verts, achat responsable … Et si vous investissiez dans l’une de nos campagnes de communication « clé en main » personnalisable ? Nous nous chargerons d’adapter celle qui vous convient à vos contraintes graphiques et éditoriales.

Dingue Jette pas

fin des vacances

Dingue

15 minutes avant le départ…

Aaahh… le Samedi matin d’une fin de vacances aux sports d’hiver. Rendre l’appareil à raclette à la réception de la résidence, tenter de faire rentrer les anoraks et les polaires dans une valise subitement trop petite, remettre une couche de crème après-soleil sur une peau rouge et pelée, chercher au fond du clic-clac la médaille « ourson » égarée par junior, en pleurs, à 15 minutes du départ, et… « Chériiiie ! Il reste plein de provisions non entamées dans le placard et on a plus de place dans le coffre ! » Classique.
Et voilà comment les bacs à ordures ménagères en station se retrouvent chaque fin de semaine en saison remplis aux 2/3 de nourriture non entamée et non périssable… (Chiffres officiels).
Banal, à une époque désormais vouée au gaspillage généralisé ? N’empêche, vous pouvez décider de prendre la poubelle par les cornes avec le flyer « Tu jettes c’est bête » et sensibiliser les touristes hivernaux au gaspillage alimentaire !

LauB

“Une photo, pour être efficace, est condamnée à être belle”

Un chantier ou un atelier, c’est un univers sans artifice. Je place alors l’homme en tant qu’élément central de la photographie, lui rendant de facto, sa légitimité au milieu des machines et de l’acier. J’interviens sur commande, mais c’est à moi de proposer une vision des choses par rapport à mon ressenti sur le terrain, car souvent, les entreprises recherchent cette singularité du regard.

Laurent / Photographe / Le Collectif

 

 

La Forge

consommation responsable,
plaisir durable

A Chambéry, La Forge des Halles a préservé son pas-de-porte d’origine. Cette démarche était en adéquation avec cette « boutique-concept », mais ainsi très atypique, le lieu n’était pas toujours bien identifié par les passants… Pas un problème pour Murielle, l’effervescente créatrice du lieu, qui a souhaité alors réaffirmer que « oui, c’est entrée libre et sortie libre aussi !!! ». Ainsi, nous avons réalisé ensemble des panneaux s’intégrant parfaitement à la devanture historique. Allez voir au 19 de la rue Bonivard : tout est à vendre dans cette boutique insolite de créateurs-recycleurs, mais vous pouvez aussi vous y asseoir pour profiter des bonnes ondes de l’endroit, lire ou philosopher en sirotant le thé des dunes, et même manger car c’est aussi une cantine locavore !

Une montagne…

UNE MONTAGNE...

Utilisée en entame des animations scolaires sur la thématique déchets, cette métaphore permet aux enfants de se représenter la quantité de déchets produite chaque année dans notre pays : 345 millions de tonnes en 2012. Et si on les disposait en un seul et même lieu, le tas obtenu atteindrait la hauteur… du Mont Blanc.

logo-FRAPNA

Zéro pointé

février 2018

Zéro pointé

Vous pouvez lire la suite de l’article
dans le n°7 de l’excellent poil à gratter chambérien :  Polenta!

Vous avez aimé les époux Poussin ? Vous allez adorer les Pichon-Moret : cette nouvelle famille des conquêtes de l’inutile s’érige depuis un an en modèle du Presque zéro déchet hexagonal. Presque ? C’est leur côté modeste. Le reste n’est que déballage au grand jour de leurs fabuleux « exploits » : un composteur dans le jardin, des achats en vrac, des sacs de courses en coton (bio) et de la compote faite maison. Ils sont LE couple PARFAIT. Comme les bocaux du même nom, dans lesquels ils stockent consciencieusement leurs denrées hebdomadaires. Et leurs enfants ne désirent bien entendu pour leur anniversaire que des cadeaux dématérialisés ou DIY. La classe on vous dit !?

Océan plastique

0 %

des oiseaux de la mer du Nord ont des estomacs gorgés de plastique…

Ces vies plastifiées

Le 9 avril dernier débutait à Lorient l’Odyssée Race For Water  : une expédition planétaire chargée de mesurer la présence de plastiques dans les mers. à bord d’un catamaran de 35 m de long alimenté à 100 % par les énergies renouvelables, un laboratoire et une équipe de scientifiques étudieront pendant cinq ans l’effet des microparticules sur l’environnement marin et la détérioration du plastique dans l’eau.

L’équipage fera aussi la promotion de containers transportables de recyclage qui permettront aux personnes les plus démunies de ramasser les sacs plastiques contre rémunération. « Car la solution est à terre », insiste Marco Simeoni, fondateur de Race For Water, «   et il faut tout mettre en œuvre pour que les déchets plastiques ne puissent plus atteindre l’eau. »

Dans les océans, on comptabilise aujourd’hui 5 kg de poisson pour 1 kg de plastique. Si rien n’est fait, ce sera 5 kg de plastique pour 5 kg de poisson en 2050.

Sources : Francetvinfo.fr / raceforwater.com

CELTICIMES

BODHRAN, UILLEANN PIPE, TIN WHISTLE...

Plus qu’un simple festival de musique celte, Celti’Cîmes est né de l’envie de trois amis de partager leur passion (la musique irlandaise) et leurs valeurs (respect et environnement). Les outils de communication développés se devaient donc d’être à la hauteur de leur ambition : impression « raisonnée » de programmes sur papier recyclé par un prestataire certifié Imprim’vert et verres réutilisables en plastique recyclé et recyclable made in France. Minimum vital pour un Festival se déroulant au pied des majestueuses aiguilles d’Arves.

Le match

sac ou vrac ?
le match

Une enquête réalisée dans un même supermarché qui propose des produits tout emballé ou en vrac : à vous de choisir !

Acheter emballé

produit 90 g de plastique et 100 g de carton
pour un coût total du panier de

0

euros

Acheter en vrac

ne rejette aucun déchet
et représente un coût total du panier de

0

euros

Autour d’un ver

avril 2017

rencontre
autour d'un ver

C’est le printemps ! Période idéale s’il en est pour se mettre à trier ses biodéchets ! Et plus d’excuses, avec les sites de compostage partagés installés à tous les coins de rue en Oisans. Pour faciliter la mise en place de cette pratique vertueuse (et convaincre les plus réfractaires), des affiches et un manuel d’utilisation sont mis à disposition des usagers.

ATELIER ECO QUOI ?

Mesurer son empreinte écologique, comprendre les conséquences de la destruction des écosystèmes, déterminer les actions quotidiennes qui pèsent lourd sur notre environnement global : déplacements, alimentation, consommation énergétique. Pas facile, entre 8 et 10 ans, de comprendre et d’assimiler ces enjeux. Notre atelier périscolaire Un geste pour la planète relève quand même le défi : celui de faire comprendre aux jeunes générations qu’en matière d’environnement, chaque petit geste compte… La légende du colibri appliquée à l’école pour réaliser in fine une charte éco-citoyenne de notre engagement quotidien…

Consom’acteur

TOUS CONSOM'acteurs

Tout consommateur possède, sans le savoir, un vrai pouvoir : celui d’orienter ses choix de consommation vers des produits plus respectueux de l’environnement. En boycottant les formats individuels, les produits suremballés et en privilégiant les produits en vrac, on fait un premier (petit) pas vers le zéro déchet. La Communauté de Communes de l’Oisans a donc validé cette carte postale à déposer en super ou en hyper marché pour faire entendre la voix de chacun auprès des grandes enseignes et les inciter à revoir leur copie en terme de politique déchets !

L’age du recyclage

décembre 2015

l'âge du recyclage

A l’école primaire de Freterive, les enfants de 7 à 11 ans ont pu suivre notre atelier de « recyclage artistique » sur 7 semaines. Au programme : découverte des différents matériaux recyclables, de leur parcours depuis le conteneur jusqu’au centre de tri, et des différents produits fabriqués in fine… A travers la transformation artistique d’emballages de la vie courante, le but de cet atelier est de donner du sens au geste de tri en plus de parfaire son acquisition… à la maison.

Plexit

0

de tonnes de plastique

C’est le volume -estimatif et minimum-
de matière plastique rejetée chaque année
dans les océans.

PLEXIT !

En France, les procédés de valorisation ne permettent de recycler que 24 % du volume global consommé. Le reste ? Brulé. Pardon, valorisé.
Alors, en attendant le très optimiste 100% de plastique recyclé en 2025 d’Edouard Philippe, un seul mot d’ordre : réduisons drastiquement notre consommation de ce matériau énergivore et dont la durée de dégradation dans la nature dépasse l’entendement (jusqu’ à un siècle pour une cartouche d’encre !).

On passe au verre

On passe au verre

Une bouteille en verre sur trois finit encore à la poubelle au lieu d’être placée dans le conteneur approprié. En plus d’engendrer des problèmes de sécurité vis-à-vis des agents en charge du ramassage des ordures ménagères, le non-tri du verre pose également la question du gâchis environnemental induit : l’utilisation d’une tonne de verre recyclé (appelé calcin) évite l’extraction d’1,2 tonne de matière première ! Non négligeable, lorsque l’on sait que 4,4 millions de tonnes de verre d’emballage sont fabriquées chaque année dans l’hexagone…

GN 15 gaspillage

Parce qu’un tiers de la nourriture produite dans le monde finit sa course folle à la poubelle, Parce que 2,6 millions de personnes dépendent de l’aide alimentaire en France, Parce que le secteur de la grande distribution dans l’hexagone jette chaque année l’équivalent en poids de 65000 semi-remorques d’aliments encore consommables,

Un dixième du poids total de notre poubelle est constitué de gaspillage alimentaire

0 %

de fruits
et de légumes

0 %

de restes
de repas

0 %

de pain

0 %

de produits non consommés,
entamés ou non déballés

Droit d’auteur

Vous
reprendrez
bien un peu
de Baseline

 – Oh, regarde, elle est originale l’affiche de ce département qui a obtenu en 2013 le label « villes et villages fleuris » 
– Bof, le graphisme fait un peu amateur, mais l’accroche est sympa, oui
– Oui, ça me fait penser à ce slogan qu’on avait trouvé pour un appel d’offres, tu te rappelles ?
– Celui qu’on n’a pas eu ? Bien sûr, ils nous avaient rémunérés 100€ pour la créa, sympa ! C’était pour cette institution, tu sais, la même que l’affiche.
– Quel hasard, c’est dingue, ils ont trouvé le même slogan que nous ?
– Dingue !

S’il vous arrive vous aussi d’avoir des sensations de déjà vu devant certains supports publicitaires, vous êtes peut-être victime d’atteinte au droit d’auteur.

CCHMV en voiture simone

En voiture simone

Minibus pour aller faire un tour au marché ou autostop organisé pour plus de solidarité… Les nouvelles solutions d’écomobilité de la Communauté de Communes Haute Maurienne à l’intersaison ont tout l’air de s’évertuer à vouloir désaturer de CO2 notre Atmosphère. On est très loin de l’Hôtel du Nord, mais tout proche de la problématique du pôle…

GN 13 LA FRIPE

0

kilomètres

C’est la distance parcourue en moyenne par un jean avant de parvenir dans notre armoire, soit une fois et demi le tour de la terre !

nos vêtements et l'environnement

En amont, les kilomètres parcourus par les vêtements que nous achetons et leur bilan environnemental très lourd. En aval, leur entretien et ce que nous en faisons une fois usés ou simplement passés de mode. Connaissez-vous l’impact de notre utilisation de textiles ?

CCHMV roule douce

été 2012

se la rouler douce

Les touristes arrivent et la Haute-Maurienne les attend de pied ferme (c’est le cas de le dire) sous le signe de la mobilité douce.
Au programme ? Départs de randonnées et cols mythiques accessibles en bus, itinéraires « écomobilité» prêts à l’emploi et VTT à assistance électrique pour doubler tranquillou les pro du bitume sur la route menant au col du Mont-Cenis.
L’après-pétrole ? Ce n’est pas en Tarentaise que ça se passe,

En mai

MAI 2012

Mais fait donc
ce qu'il te plait

Rouler tout doux en Haute-Maurienne Vanoise, pique-niquer sans s’emballer à Saint-Julien Montdenis, se perdre dans le brouillard irlandesque du Col Mont-Cenis. Nos amis mauriennais ont la mobilité douce, ça nous plait !